vendredi 2 mars 2012

Vive le printemps!

Premier mars, c'est le temps des fils rouges et blancs! Dommage que je ne suis plus en Europe de l'est pour avoir les miens.

Coutume bulgare (Matenitsa) et roumaine ( Martinisor), il s'agit d'une petite poupée constituée d'enchevêtrement de laine. Le Martenitsa, est également arboré sous forme de bracelet, en forme simple tressée ou bien en pendentif ou en broche, pour la forme la plus élaborée. Du début du mois, jusqu'a ce que l'on voie une cigogne ou les premiers bourgeons fleurirent, on le porte sur soi, on se l'offre et puis on l'accroche dans les arbres aux premiers signes du printemps. Avant de l'abandonner, ou de le cacher, on fait un voeux.

Le fil rouge symbolise la vitalité et la passion, le blanc, la pureté. C'est un gage de protection et de chance. Les animaux également peuvent donc en recevoir.

Mon premier Martenitsa m'a été offert par Alex, un bulgare rencontré durant mon Erasmus en Allemagne. Je n'ai pas eu l'occasion de voir une cigogne, j'ai du le cacher une fois les bourgeons des arbres, éclos. J'étais tellement fière de mon porte-bonheur, gage d'une sincère amitié nouée entre Alex, mon ami à l'itinéraire impressionnant , et moi, que j'ai mis beaucoup de temps avant de reconnaître que le printemps était là. Après les remontrances de mon ami, je me suis décidée enfin à le camoufler, c'était déjà l'été...je préparai mon départ pour l'Inde. Nous étions en 2009. Peu de temps avant que l'évasion me bouleverse à ce point et me change totalement.

Mon Martenitsa fut bien plus qu'un symbole pour moi. Il m'a fait comprendre beaucoup concernant l'amitié et l'inutilité de l'argent dans bien des occasions. L'aspect matériel des choses, n'est rien par rapport à un geste aussi simple. Les personnes seules sont réellement importantes et méritent qu'on leur accorde de l'attention et de l'énergie. Lors de mon déménagement d'Allemagne, je laissai derrière moi une partie de moi-même, que je qualifierais de matérialiste et superficielle. C'est tout un poids qui tomba, dès lors, de mes épaules.

Voyager léger; c'est s'ouvrir au monde et laisser plus de places à ce qui le mérite.

Martenitsa

 Et voilà que c'est amusant de découvrir cela à Berlin, le lendemain après avoir écrit cet article...c'est un signe!

Posté par Belune à 14:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Vive le printemps!

Nouveau commentaire